Bulletin mensuel de la Société linnéenne de Lyon. Tome 86, Fascicule 1-2, janvier-février 2017.

samedi 17 décembre 2016
par  Raymond Ramousse
popularité : 5%

Bulletin mensuel de la Société linnéenne de Lyon. Tome 86, Fascicule 1-2, janvier-février 2017.

JPEG - 36.8 ko
Couverture : Illecebrum verticillatum L., au lieu dit Les Mouilles (commune de Thel, Rhône) à 820 m d’altitude, le 4 juin 2016. Crédit : Véronique Guérin-Faublée

Dupuy Christian
Institut des Mondes Africains, Paris (IMAf, UMR 8171 CNRS) - https://dupuyarcheo.org/ Université Pour Tous (UPT Saint-Etienne, Roanne) - dupuy.family-christian@wanadoo.fr

De la domestication du mil aux récoltes de grains excédentaires : données archéologiques associées. From pearl millet domestication to harvests of surplus grains : associated archaeological data. Bull. mens. Soc. linn. Lyon, 2016, 86 (1-2) : 3 – 18.

Résumé. On commence à saisir, grâce à l’archéologie, les conséquences qu’a eues l’agriculture du mil sur l’évolution de la société ouest-africaine à partir de la fin du IIIe millénaire av. J.-C., époque où la graminée acquiert sa morphologie domestique aux confins du Mali, du Niger et de l’Algérie. Cette céréaliculture – la plus ancienne actuellement documentée en Afrique sub-saharienne – a permis :
-  des productions de grains excédentaires,
-  le développement d’artisanats spécialisés,
-  une accentuation des hiérarchies sociales,
-  la transmission de cultivars de mil jusqu’en Inde,
-  et, à partir du Ier millénaire av. J.-C., la mise en place d’aristocraties guerrières.
Mots clés. – Pennisetum glaucum, Domestication, Sahel, Implications sociétales.

Abstract. – Archaeology allows us to better understand the consequences of pearl millet agriculture on the evolution of West African society from the end of the IIIrd millennium BC. At this time, this grass acquired its domestic morphology at the borders of Mali, Niger and Algeria. This cereal cultivation – the oldest so far documented in subsaharan Africa – allowed :
-  excess productions of grains,
-  the development of specialized crafts,
-  an accentuation of social hierarchies,
-  the transmission of pearl millet cultivars to India,
-  and, from the Ist millennium BC, the appearance of warrior aristocracies.
Keywords. – Pennisetum glaucum, Domestication, Sahel, Societal implications.

Trichies Gérard
5 impasse des Écoles, F-57700 Neufchef, France - trichies.gerard@sfr.fr

Occultifur rivoirei, mycoparasite auricularioïde nouveau découvert sur Hyphodontia arguta. Occultifur rivoirei, as a mycoparasite auricularioid newly discovered on Hyphodontia arguta. Bull. mens. Soc. linn. Lyon, 2016, 86 (1-2) : 19 – 28.

Résumé. – Description d’un spécimen hétérobasidié récolté récemment en France, dans la région lyonnaise, et se développant au détriment d’un basidiome d’Hyphodontia arguta (Fr.) J. Erikss. Des illustrations macro- et micromorphologiques en sont fournies ainsi que des commentaires sur la position taxinomique du genre Achroomyces s.l. et de ses satellites récents, dont Occultifur, genre d’accueil proposé pour cette nouvelle espèce.
Mots clés. – Basidiomycota, Cystobasidiomycetes, Cystobasidiales, Cystobasidiaceae, mycoparasite, haustorium, téléomorphe, anamorphe, France.

Abstract. – A heterobasidious fungus growing parasitically on the basidiome of Hyphodontia arguta is described as a new species. It was collected fairly recently in the Rhône valley, not far from Lyons, France. Macro- and microscopic pictures are provided, and the taxonomic position of the genus Achroomyces s. l. as well as its recent segregates such as Occultifur, genus proposed for this new species, is discussed.
Key words. – Basidiomycota, Cystobasidiomycetes, mycoparasite, haustorium, teleomorph, anamorph, France.

Le Divelec Romain1, Chapelin-Viscardi Jean-David1, Laborie Bénédicte2, Larivière Alain3et Tosser Véronique4
1 Laboratoire d’Eco-Entomologie, 5 rue Antoine-Mariotte, 45000 Orléans ledivelec@laboratoireecoentomologie.com ; chapelinviscardi@laboratoireecoentomologie.com
2 Bayer CropScience, 16 Rue Jean-Marie Leclair, CP 90106, 69266 Lyon cedex 09 benedicte.laborie@bayer.com
3 220 rue Monseigneur Joseph-Foucard, 45160 Olivet - alain.lariviere45@orange.fr
4 Arvalis-Institut du Végétal, Station expérimentale, 91720 Boigneville - v.tosser@arvalisinstitutduvegetal.fr

Étude des Sphécides en grandes cultures dans la moitié nord de la France : caractérisation des communautés, évaluation du potentiel auxiliaire et mise en évidence des habitats favorables (Hymenoptera Ampulicidae, Crabronidae et Sphecidae). Study of Sphecids Wasps in the Northern half France’s arable crops : community characterisation, evaluation of pest control potential and favorable habitats identification. Bull. mens. Soc. linn. Lyon, 2016, 86 (1-2) : 29 – 64.

Résumé. – L’agriculture concerne une part importante du territoire métropolitain français. Elle joue un rôle majeur dans l’évolution de la biodiversité et des services écosystémiques. Les Sphécides sont des hyménoptères prédateurs dont le potentiel auxiliaire est évoqué depuis des décennies. Cependant, les connaissances sur ce groupe en milieu agricole sont extrêmement limitées. Cette étude a pour but de caractériser les communautés de Sphécides en grandes cultures par leur composition spécifique et par leur structure fonctionnelle afin d’identifier leur potentiel auxiliaire et les habitats qui leur sont favorables. Une campagne de piégeage par l’emploi de tentes Malaise a été menée sur six sites répartis dans la moitié nord de la France. Au total, 1176 individus et 86 espèces ont été capturés. Les Sphécides se révèlent diversifiés. Les communautés sont essentiellement composées d’espèces tolérantes et présentent une certaine similitude avec les communautés urbaines. La plupart des individus sont des prédateurs d’homoptères et plus particulièrement de Pucerons. Les Sphécides aphidiphages constituent un groupe complémentaire des autres auxiliaires prédateurs de Pucerons connus (Syrphes, Coccinelles...). Ils nichent essentiellement en bordure de parcelle, dans la végétation des haies et des lisières de bois. L’aménagement des bordures de parcelles en faveur des Sphécides pourrait ainsi renforcer les populations d’aphidiphages et permettre à d’autres Sphécides, telles les espèces terricoles, d’exprimer un potentiel auxiliaire.
Mots clés. – Aculéates, Guêpes prédatrices, Organismes auxiliaires, Agriculture, Tentes Malaise.
Summary. – Agriculture affects an important part of the French metropolitan territory. It plays a key role in biodiversity evolution and ecosystemic services. The Sphecid Wasps are predatory hymenoptera whose pest control potential is mentioned for decades. however, knowledge on this group in agricultural environment is extremely poor. This study aims to characterize the Sphecids communities on arable crops by their species composition and their functional structure and to identify their pest control potential and favorable habitats. A trapping campaign through the use of Malaise traps was conducted on six sites in the Northern half of France. In total, 1176 specimens and 86 species were captured. So Sphecids Wasps are a diversified group. Communities are mainly composed of tolerant species which show some similarities with urban communities. Most specimens and species are predators of homoptera and especially Aphids. Aphidophagous species constitute a complementary group of other Aphids predators (Hoverflies, Ladybirds...). The Sphecids Wasps mainly nest on the field’s border in the vegetation of hedges and forest edges. The development of crop’s edges for the Sphecids Wasps could strengthen aphidophagous populations and allow other Sphecids such as soil-dwelling species to express their pest control potential.

Enay Raymond
Professeur honoraire de Géologie à l’Université Lyon 1

Hommage à Louis DAVID (14 juillet 1927 - 15 octobre 2016). Bull. mens. Soc. linn. Lyon, 2016, 86 (1-2) : 65-66.

Richoux Philippe

Roger Naviaux (1926-2016). Bull. mens. Soc. linn. Lyon, 2016, 86 (1-2) : 65.

Coulon Jacques
100 chemin des Fonts, 69110 Sainte-Foy-lès-Lyon
j.coulonbublex@orange.fr

RECUEIL DE DONNÉES NATURALISTES
Présence de Phaenops formaneki lavagnei Théry, 1942 (Coleoptera Buprestidae) dans le nord de l’Ardèche (monts du vivarais).


Agenda

<<

2018

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345