Marie-José Turquin

Adhérente depuis 1959.
Présidente de la Société 1993-1994.
Présidente de la section Biologie générale


Articles de cet auteur

dimanche 7 janvier 2018
par  Marie-José Turquin

À Lausanne, le chêne de Napoléon dévoile les secrets de son ADN

Une équipe lausannoise a pour la première fois séquencé l’ADN d’un chêne, celui du « chêne de Napoléon », qui pousse sur le campus de Dorigny. Surprise, son ADN est resté étonnamment stable durant ses 239 ans de vie. De quoi questionner les biologistes C’est un vieux monsieur, devant lequel on peut passer (...)

samedi 16 décembre 2017
par  Marie-José Turquin

L’herbier de l’impératrice Joséphine ressurgit deux cents ans après sa création

Cousue de fil blanc sur son carton gris délavé, la fragile brindille de mimosa, petits pompons jaunes déposés entre mille aiguilles, cache pourtant bien son histoire. Ou plutôt ses fastes. Ceux de la période napoléonienne et des fabuleuses expéditions-découvertes autour du monde. Ceux, aussi, de la (...)

mardi 5 décembre 2017
par  Marie-José Turquin

À propos des tomates – partie V – La tomate indigo, du buzz au bug

La première fois de ma vie que j’ai eu l’occasion de voir une tomate bleue, c’était en 1973 à la station expérimentale de l’INRA d’Auzeville, près de Toulouse.
En réalité, j’étais plus attentif aux charmes de la brune aux jambes de rêve qui tentait de m’impressionner avec cette chose insignifiante, qui ne (...)

dimanche 19 novembre 2017
par  Marie-José Turquin

On en sait plus sur la vie et la mort des regrettés dodos

Frederick William Frohawk’s restoration from Walter Rothschild’s 1907 book Extinct Birds | Frederick William Frohawk via Wikimédia CC License by
Quand le dodo, cet animal ressemblant autant à l’oiseau qu’à la poule et vivant à l’île Maurice, a-t-il été aperçu pour la dernière fois ? Cette question est (...)

mercredi 8 novembre 2017
par  Marie-José Turquin

Cent espèces d’abeilles sauvages peuplent la grande Cariçaie (CH)

Lac de Neuchâtel Un recensement réalisé en 2014 a permis de les identifier. Seules 23 étaient connues jusqu’alors.
En se promenant le long de la rive sud du lac de Neuchâtel, il y a cent fois plus de chances d’observer une abeille sauvage qu’une abeille domestique.C’est ce que l’on peut déduire du (...)


Envoyer un message