Marie-José Turquin

Adhérente depuis 1959.
Présidente de la Société 1993-1994.
Présidente de la section Biologie générale


Articles de cet auteur

samedi 5 décembre 2015
par  Marie-José Turquin

La « chirurgie du gène », entre promesses et démesure

La nouvelle technologie de génie génétique « CRISPR-Cas9 », simple et rapide, est au cœur d’un vaste sommet scientifico-éthique du 1er au 3 décembre à Washington
En 1975, 150 scientifiques se réunissaient à huis clos à Asilomar (Californie) pour réfléchir aux techniques d’assemblage d’ADN d’espèces (...)

mercredi 2 décembre 2015
par  Marie-José Turquin

Disparition de fleurs : les bourdons tentent de s’adapter.

La disparition de certaines fleurs, conséquence directe du changement climatique, a entraîné le raccourcissement de la trompe des bourdons.
L’étude publiée dans « Science » montre notamment comment le réchauffement climatique peut affecter la symbiose bien établie entre les abeilles et les plantes.
La (...)

lundi 30 novembre 2015
par  Marie-José Turquin

Les écritures ordinaires de la recherche.

22/10/2013 Muriel LEFEBVRE
Comment les chercheurs envisagent-ils la conservation de leurs documents de recherche – particulièrement leurs écritures ordinaires – qui, on l’admet aujourd’hui, figurent parmi les éléments essentiels des archives scientifiques personnelles ?
Ces écritures sont composées (...)

mercredi 11 novembre 2015
par  Marie-José Turquin

Les mammouths ont disparu parce qu’ils avaient de l’ostéoporose.

Les mammouths se sont éteints à cause d’une famine, même s’ils mangeaient à leur faim. - Marion DEGEORGES
Il y a 12.000 ans s’éteignaient les mammouths. Cette disparition a suscité bien des questionnements. Des scientifiques russes ont peut-être la réponse. Changements climatiques, maladies, (...)

mercredi 11 novembre 2015
par  Marie-José Turquin

Les parasites du cerveau.

Meet the Parasites That Control Human Brains
It’s time to enjoy some monster stories, and the scariest monsters of all are those that actually exist.
Join us as we share tales of some of the creepiest parasites around — those that control the brains of their human hosts, sometimes leaving (...)


Envoyer un message