Mouton-Fontenille. Un linnéen lyonnais, à lire ou à relire

mercredi 24 avril 2013
par  Raymond Ramousse
popularité : 16%

Les botanistes, mais aussi les naturalistes, liront ou reliront l’ouvrage suivant avec intérêt et plaisir :

Mouton-Fontenille An XI (1803). Dictionnaire des termes techniques de botanique, à l’usage des élèves et des amateurs. Lyon, Bruyset ainé et comp., 444 p.

1. Avertissement, A-B. 2. C-D. 3. E-J. 4. L-P. 5. Q-S. 6. T-V.

 

 Mouton-Fontenille de la Clotte Marie Jacques Philippe de la Clotte (1769-1837). 

Cet élève de Gouan (Montpellier), puis de Gilibert (Lyon), fut élu membre de l’Académie de Lyon en l’an VIII (1799) et membre titulaire de la société linnéenne de Paris. Il enseigna la botanique et l’histoire naturelle au lycée de Lyon, puis à la faculté des sciences de Lyon (1808 à 1815), enfin au Cabinet d’histoire naturelle de Lyon, dont il fut le directeur (1816-1830).

Voir la notice : Meyran O. 1837. Un botaniste lyonnais méconnu. Mouton-Fontenille (1796-1837). Annales Société linnéenne de Lyon, 80 : 7-15.

Bange C. 2009. La réception de Linné et le mouvement linnéen à Lyon de 1750 à 1830. Bull. mens. Soc. linn. Lyon, hors-série n°1, 2009 : 41-59.

Botaniste de terrain, il herborisa avec Dominique Villars et Benoît Vaivolet dans les Alpes dauphinoises. Il fut précurseur de la phytogéographie. Et un naturaliste.

Il fut surtout un propagateur des idées de Linné, comme le laisse apparaître l’entrée Systema Vegetabilium, de son dictionnaire de 1803 :

« Systema Vegetabilium, Systême des Végétaux. Nom d’un Ouvrage de Linné qui a eu quinze éditions, et dans lequel il a analysé les individus du Règne Végétal, avec une sagacité qu’aucun Botaniste jusqu’à lui n’avoit montrée. L’idée d’un pareil travail, dont la conception est sublime, annonce le génie. », p. 378.

 Il publia à Lyon de nombreux ouvrages pour promouvoir le système Linnéen.

1798. Tableau des systêmes de botanique, généraux et particuliers, contenant : 1. Le plan de chaque systême ; 2. Les principes sur lesquelles ils sont fondés ; 3. Leurs avantages et leurs désavantages ; 4. Spécialement le développement du systême sexuel de Linnaeus

1801, Observations et expériences sur l’art d’empailler et de conserver les oiseaux, en collaboration avec Hénon.

An XI (1803). Dictionnaire des termes techniques de botanique, à l’usage des élèves et des amateurs. Lyon, Bruyset ainé et comp., 444 p. in Acta Societatis Linneanae Lugdunensis. Télé-bibliothèque

An XII (1804). Système des plantes : contenant les classes, ordres, genres et espèces ; les caracteres naturels et essentiels des genres ; les phrases caractéristiques des espèces ; la citation des meilleures figures ; le climat et le lieu natal des plantes ; l’époque de leur floraison ; leurs propriétés et leurs usages dans les arts, dans l’économie rurale et la médecine : Extrait et traduit des ouvrages de Linné.

1808. Observations sur les différentes espèces de végétaux propres aux montagnes calcaires et granitiques des environs de Grenoble. 33p

1808. Observations sur la marmotte. Paris, Bruno-Labbé, 30p

1809. Linné François, ou Tableau du règne végétal d’après les principes et le texte de cet illustre naturaliste, contenant les classes, ordres, genres et espèces ; les caractères naturels et essentiels des genres ; les phrases caractéristiques des espèces ; la citation des meilleures figures ; le climat et le lieu natal des plantes ; l’époque de leur floraison ; leurs propriétés et leurs usages dans les arts, dans l’économie rurale et la médecine.

1810. Coup-d’oeil sur la botanique : discours prononcé le mercredi 9 mai 1810, jour de l’ouverture du Cours d’histoire naturelle à l’Académie de Lyon. Lyon, Yvernault et Cabin, XXXII-79p

1811. Traité élémentaire d’Ornithologie. Lyon, Kindelem, 652p.

1822. L’art d’empailler les Oiseaux. Lyon, Kindelem, 171p.,12pl.

1814-1815. Tableaux de concordance des genres d’un Pinax des plantes européennes. Paris, Déterville, XX-95p. Voir Gallica http://gallica.bnf.fr/ark :/12148/bpt6k441623q.r=.langFR

Ex-libris 


Portfolio

JPEG - 393.4 ko