Floristique crétoise.

Jacques Zaffran
jeudi 26 avril 2012
par  Raymond Ramousse
popularité : 25%

Zaffran J. 2012. Floristique crétoise. Illustrations, caractéristiques, classifications. Tome 1.

Mémoire de la Société linnéenne de Lyon, N° 4, 2012.

Prix linnéenPrix non linnéenPromotion
40 euros45 euros
Se renseigner auprès du secrétariat

le lundi 14h-17h, le mardi, le mercredi et le jeudi de 9h à 12h et de 13h00 à 16h45

 ou par courriel, pour connaître les frais de port et d’emballage en sus pour la France et l’étranger.

Jacques ZAFFRAN, maître de Conférence à l’université de Provence Aix-Marseille 1 a effectué de 1964 à 1971 plusieurs missions botaniques en Crète pour le compte de l’université et du CNRS, consacrée essentiellement à la cartographie des associations végétales sur les principaux massifs crétois.
La totalité de ces travaux a permis de publier en 1990 un ouvrage de 615 pages intitulé
Contribution à la Flore et a la Végétation de la Crète.
Depuis les années 2000, de nombreux séjours dans l’île ont permis la mise en place du
« Musée botanique » à Kolimpari.

JPEG - 30.3 ko

AVANT PROPOS

En 2006, l’Académie Orthodoxe de Crète acceptait de recueillir dans ses locaux l’herbier que j’avais pu constituer dans les années 1960-1970 dans la grande île grecque. Faire revenir ces végétaux dans leur lieu de naissance ne me paraissait pas une si mauvaise solution pour préserver les quelques 6000 échantillons qui sommeillaient dans mes armoires.
Monsieur A. Papaderos, Directeur de l’Académie me proposait alors, à partir de ces plantes, de réfléchir à la mise en place d’un « Musée botanique »ˆ mettant à la disposition de l’herbier, un bâtiment de deux étages entièrement rénové.
Malgrè le caractère inhabituel de cette proposition, j’acceptais d’aider l’Académie à la mise en place de ce musée avec d’autant plus d’enthousiasme que le bâtiment pouvait servir
à constituer un laboratoire botanique équipé pour un travail moderne dans cette science. Le chercheur intéressé pouvait loger au musée et disposer de tous les outils de travail nécessaires.

Le projet a vu le jour en 2008 et n’attend plus que.. . les botanistes.

Par son ancrage au coeur de la Méditerranée par son climat d’une douceur exceptionnelle, par l’ancienneté de son histoire géologique par son isolement relatif des grandes masses continentales en place, l’île de Crète a vocation à constituer un remarquable sanctuaire pour la flore qui y croît.

Situé au nord-ouest de l’île dans l’une des région les mieux loties climatiquement, le
Musée botanique de Crète devrait être un instrument privilégié à la fois pour présenter la flore crétoise au grand public et pour participer à la préservation des plantes qui la composent.
Ces objectifs seront d’autant plus aisés à réaliser que le musée bénéficie de trois avantages conséquents :
1- l’Herbier Jacques Zaffran, une collection de plantes sèche récoltée dans les années
1960, enrichie aujourd’hui par de nouvelles récoltes ;
2- un laboratoire équipé permettant à un botaniste, amateur ou professionnel, de pouvoir étudier ses récoltes dans les meilleures conditions ;
3- un terrain ayant vocation à recevoir toutes sortes de végétaux vivants en culture.
La Floristique crétoise présentée ici regroupe données, documents et éléments d’analyse susceptibles de servir quiconque s’intéresserait à la flore crétoise. L’iconographie, particulièrement fournie devrait faciliter à l’amateur comme au professionnel la détermination
des végétaux rencontrés dans la nature crétoise si attachante.
Je remercie chaleureusement la Société linnéenne de Lyon notamment la Présidente de
la section de Botanique, Bernadette Grelier-Berthet, d’avoir accepté de publier dans ses
Mémoires l’édition de ce travail. Doivent être particulièrement remerciés : Paul Berthet qui a
accepté de me relire et Marie-Claire Pignal pour sa patience lors des corrections de ce texte.


Agenda

<<

2020

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930    
Aucun évènement à venir les 3 prochains mois