Déclin spectaculaire des insectes : les chiffres sont alarmants en Allemagne

Ces 27 dernières années, le déclin des insectes a réduit de 76 % la biomasse des abeilles, fourmis en autres insectes en Allemagne.
samedi 20 janvier 2018
par  Marie-José Turquin
popularité : 5%

Qu’il s’agisse de guêpes tournoyant constamment autour de notre nourriture, d’armées de minuscules mouches noires sur notre pare-brise ou de moustiques assoiffés de sang troublant notre sommeil chaque nuit, l’air semble rempli de créatures volantes et piqueuses, surtout en été. Pourtant, une nouvelle étude dépeint une situation différente. Au cours des dernières décennies, le nombre d’insectes a chuté de 76 %. Selon les chercheurs, un déclin d’une telle envergure pourrait aussi avoir des conséquences désastreuses pour les humains.

PNG - 734.7 ko Depuis plus de 27 ans, des chercheurs d’universités allemandes, néerlandaises et britanniques observent la population d’insectes dans 63 zones de conservation de la faune en Allemagne. Entre 1989 et 2016, ils ont installé des pièges Malaise (qui ressemblent à des tentes) et réalisé des analyses régulières sur les insectes qui pénétraient dans leurs filets. Ils ont décidé de répartir les pièges sur des sites présentant différentes qualités, de la lande pauvre en nutriments à la prairie, dotée de nutriments en abondance.

La cause du déclin reste à découvrir
Outre des facteurs environnementaux qui auraient pu avoir un effet sur la population d’insectes, comme la végétation, les scientifiques ont également étudié les données collectées par des stations météorologiques proches, telles que la température, les précipitations et la vitesse du vent. Ils ont également examiné la diversité végétale, les conditions de lumière, la concentration d’azote et l’humidité dans les zones entourant les stations de mesure. Cependant, aucun des facteurs enregistrés n’a permis d’expliquer le déclin massif constaté dans la population d’insectes. Au contraire, des facteurs comme la légère augmentation de température auraient même dû entraîner une augmentation du nombre d’insectes.

Selon les chercheurs, il est par conséquent probable que ce déclin puisse être imputé à une combinaison de causes nombreuses, comme l’intensification de l’agriculture due aux monocultures ou à l’utilisation de pesticides. Comme ils ne disposent encore pas de suffisamment de preuves, les auteurs incitent désespérément d’autres chercheurs à étudier plus en détails la cause de ce déclin et son impact futur sur l’ensemble de notre écosystème.

Les résultats de la plus récente étude et les conséquences imminentes du déclin généralisé des insectes n’ont pas surpris Intel. Parallèlement à d’autres initiatives, la société a conduit un projet de recherche il y a deux ans de cela, dans le but de soutenir les études portant sur le déclin massif des populations d’abeilles. Les résultats de ce projet nous ont aidés à comprendre les causes de cette apocalypse environnementale et à chercher des moyens de la contrecarrer.


https://iq.intel.fr/dramatic-insect-decline-numbers-germany-cause-alarm-3/

en open access la publication : http://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0185809

Hallmann CA, Sorg M, Jongejans E, Siepel H, Hofland N, Schwan H, et al. (2017) More than 75 percent decline over 27 years in total flying insect biomass in protected areas. PLoS ONE 12(10) : e0185809. https://doi.org/10.1371/journal.pone.0185809


Agenda

<<

2018

 

<<

Août

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112